Comment choisir son vin pour son mariage ?

Vous avez les fleurs, la robe et la pièce montée : mais avez-vous pensé aux vins de Bordeaux pour votre mariage ?

Vous avez pensé aux fleurs, au plan de table, à la robe et au costume, vous avez le lieu, le menu, la paire de chaussures qui ne vous fera pas trop mal aux pieds, vous n’avez pas oublié de déplacer le vieil oncle Roger qu’on ne peut pas asseoir à côté de tata Monique et et et… Oups le vin ! Pas de panique on vous dit tout ce qu’il faut savoir pour réussir votre mariage côté boisson !

Vin Lifestyle Événement

Avez-vous défini le budget vin pour votre mariage ?

Désolé d’être un peu trivial, mais c’est la première question que vous devez vous poser avant de choisir vos vins pour votre mariage. On vous conseille de réfléchir d’abord en fonction du nombre de convives. On compte généralement une bouteille de champagne pour 3-4 personnes, une bouteille de vin blanc pour 4-5 personnes, une bouteille de vin rouge pour 3-4 personnes. Réfléchissez aussi en fonction du profil de vos invités : si ils aiment se déhancher sur le dancefloor jusqu’à pas d’heure et si ils dorment sur place, ils auront tendance à boire plus ! Si ce n’est pas le cas et que tous vos invités ont décidé de ne pas trop traîner et se coucher relativement tôt, ou du moins qu’ils sont moins épicuriens, c’est une autre histoire. Autre astuce : plus vous avez d’invités, plus vous pouvez diminuer le nombre de bouteilles par personne. Généralement le ratio fêtard est plus petit que celui des non-buveurs. Attention cependant à ne pas prévoir trop petit : le vin n’est pas une denrée périssable et vous serez de toute façon toujours content de ressortir une bouteille au cours de l’année suivante pour vous souvenir de ce jour heureux ou pour vous remonter le moral en cas de coup de mou dans la vie de manière générale !

Une fois le nombre de bouteilles fixé, réfléchissez à ce que vous souhaitez : si vous êtes un grand amateur de vin ou si l’alcool n’est pas votre priorité, vous n’aurez sans doute pas les mêmes attentes et donc pas le même budget. Fixez-vous un budget global, répartissez-le par catégories de bouteilles et faites vos comptes.

Certes c’est votre mariage et c’est le moment de vous faire plaisir, mais vous n’êtes pas obligés de choisir que de grandes appellations. Il y a de très belles découvertes aussi en vins de France ! Vous pouvez, par exemple, panacher les références avec des grands crus et des plus petites appellations, voir pas d’appellations du tout, en fonction du moment de consommation au cours de la journée de réception ou du repas ! Une autre solution économique est de penser aux vins en bag in box ou cubi de vin. Ces contenants, autrefois associés à des vins d’entrée de gammes, proposent aujourd'hui de belles références, qui n’ont pas à rougir de leur conditionnement, bien au contraire ! La technique de conservation a aussi largement progressé dans ces contenants, et permet d’allier qualité, économie et écologie, avec des matériaux en quasi-totalité recyclables.

Blancs sur rouges + pétillants : tout fout le camp !


"Champagne pour mon mariage !"

Ça y’est le budget est fixé, vous allez maintenant pouvoir vous amuser. N’oubliez pas c’est VOTRE mariage. Le but est de vous faire plaisir à vous plus qu’à votre belle-mère ou à votre beau-frère (vous aurez bien assez de toute une vie pour ça). Si vous adorez les bulles et que vous rêvez d’un mariage 100% pétillant : c’est votre droit ; si vous ne jurez que par le vin de Bordeaux ou par le vin corse, foncez ; et si vous êtes un amateur de vin naturel : allez-y ! Ce sera aussi une façon de faire découvrir à votre famille et amis vos goûts : toujours pratique pour la prochaine fois où vous serez invités à dîner. Attention cependant à ne pas faire trop de mélanges et multiplier les références. On recommande généralement : des bulles pour le vin d’honneur, puis un blanc et un rouge pendant le repas et enfin encore des bulles pour finir. Restez sur les mêmes vins blancs et les mêmes vins rouges vous permet de donner une cohérence gustative à votre repas et également de pouvoir acheter en plus grosse quantité (en BIB de vin, ou en cubitainer de vin - cubi de 33L par exemple chez Chamvermeil) la même référence, et donc de faire de meilleures affaires. Pour déblayer un peu le terrain, vous pouvez déjà réfléchir aux vins et aux cépages que vous et votre conjoint aimez habituellement et dresser une liste de vos envies par couleur et temps du repas. Arrive ensuite le moment de réfléchir aux accords.

Les accords mets & vins pour un mariage : quelques grandes règles

Là encore des milliers de combinaisons sont possibles mais quelques grandes règles vont vous permettre de vous repérer. On propose plutôt des vins blancs ou vins pétillants pour les accords de la mer (crustacés et poissons). Ces vins sont les plus adaptés pour accompagner les notes salines et iodées. Les tanins des vins rouges, au contraire, auront tendance à faire ressortir le côté métallique des poissons : on oublie donc ! Contrairement à ce que l’on croit, les vins blancs (aromatiques et plutôt vifs) ainsi que les effervescents s’associent très bien aux fromages frais et aux fromages à pâte molle (camembert, brie truffé), tandis que les vins blancs plus charpentés s’accordent aux fromages à pâte dure (comté, tomme de brebis ou de chèvre) et les plus moelleux aux fromages à pâte persillée (roquefort). Si vous optez pour des plats épicés ou pimentés, là encore des vins blancs moelleux et liquoreux sauront contrebalancer les saveurs. Enfin, les desserts (tout ce qui est sucré en général) se marient aussi bien avec des vins blancs aromatiques ou moelleux.

Et les rouges dans tout ça ? Evidemment ce sont les grands amis des viandes : des vins rouges charpentés et épicés pour le rôti de canard, un rouge léger et élégant pour du veau ou encore un vin rouge tout en rondeur et volupté pour du cochon rôti ou du foie gras de canard. Une autre façon de vous repérer est de penser région et terroir. Si votre menu est centré sur une région en particulier choisissez des vins du coin : s'ils sont nés au même endroit c’est qu’ils doivent -à priori- bien s’entendre !

+ À lire : le b.a.-ba des accords mets-vins

Et pour ceux qui ne boivent pas

On ne va pas vous assurer que “sans alcool la fête est plus folle”, en revanche il n’est pas nécessaire qu’elle soit assommante. Et être cantonné aux jus de tomate tiède et à l’eau plate toute la soirée cela peut être un peu déprimant. Il existe heureusement de plus en plus d’alternatives amusantes : des cocktails sans alcool simples et délicieux à réaliser pour le vin d’honneur, des superbes jus de petits producteurs locaux, et pour se booster sur la piste de danse : de la Ginger beer ou des boissons pimentées.

Produits associés