Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc, Sémillon… de l'aide !

Vous aimez le fronsac, le Saint-Émilion ou le Haut-Médoc mais savez-vous à partir de quels cépages ces vins sont produits ? Pour rappel, les cépages sont les différentes variétés de raisins qui permettent de produire un vin. Chaque cépage est attaché à un territoire pour exprimer au maximum sa spécificité. Certains ont besoin d’un climat tempéré tandis que d’autres s’expriment mieux sous un climat chaud. On peut assembler plusieurs cépages donc différents raisins pour produire un vin ou en utiliser un seul ce qu’on appelle alors les vins « mono-cépage ».

À Bordeaux, on assemble généralement différents cépages entre eux, ce qui va permettre de donner un style bordelais reconnaissable, d’ailleurs souvent copié dans d’autres pays du monde. Ceci dit, cela n’est pas une règle absolue et il existe aussi des vins mono-cépages. Parmi les cépages les plus connus on retrouve le cabernet sauvignon, le malbec ou le merlot pour les rouges et le sauvignon ou le sémillon pour les blancs.

Petit zoom sur chacun de ces cépages pour comprendre ce que vous avez dans vos verres et, pourquoi pas, briller en société !

Vin Cépage Bordeaux
Les rouges

Le merlot
Ce cépage très connu - l’un des plus plantés au monde- aurait été aperçu pour la première fois en Gironde dans le Libournais, au 18ème siècle. On le cultive sous des climats tempérés à chauds : à Bordeaux, dans le Sud-Ouest mais aussi en Italie, en Espagne, en Afrique du Sud, en Argentine ou au Chili. En bouche on lui trouve des arômes plaisants de fruits noirs (mûre, cerise noire, pruneau) et de fleurs, comme la violette. Son taux de tannins est plutôt faible. C’est un cépage réputé pour sa polyvalence. Il peut donner des vins fruités et gourmands à boire jeunes mais aussi des vins concentrés, vieillis sous-bois, qui font d’excellents vins de garde. Le merlot se boit en mono-cépage ou assemblé à d’autres cépages comme le cabernet sauvignon, son grand compagnon de route.

Chez Chamvermeil ?
Blaye-Côtes de Bordeaux 2017 : 85% Merlot, 10% Cabernet sauvignon, 5% Cabernet franc
Castillon-Côtes de Bordeaux 2017 : 95% Merlot, 5% Cabernet Franc
Bordeaux Clairet 2019 : 95% Merlot, 5% Cabernet Franc

Le cabernet sauvignon

Très réputé dans le Bordelais, ce cépage produit des vins à forts tannins qui se conservent dans le temps. C’est un croisement des cépages sauvignon et cabernet franc, né à bordeaux au 17ème siècle. Les climats plutôt chauds conviennent bien à ses petits raisins qui ont besoin de beaucoup de soleil pour mûrir et se concentrer en sucre. Il est réputé pour avoir des arômes de fruits noirs (cassis et mûre) mais aussi de poivron, de fougère, d’eucalyptus ou encore de santal. Avec le temps et le vieillissement en fût de chêne, il peut aussi développer des arômes de cuir, de tabac ou de crayon à papier. Très tannique dans sa jeunesse, il s’assouplit avec le temps surtout quand il est assemblé avec son copain le merlot. En France, il est très réputé dans les grands vins de Bordeaux (Médoc, Pessac-Léognan, Pauillac) mais on le trouve aussi dans le Languedoc-Roussillon, en Provence ou encore au Chili, pays où il est d’ailleurs le cépage le plus cultivé.

Chez Chamvermeil ?
Bordeaux Supérieur 2016 : 70% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot
Médoc 2017 : 60% Cabernet Sauvignon, 40% Merlot
Saint-Julien 2015 : 70% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot

Le cabernet franc

C’est un très vieux cépage dont les premières traces remonteraient au premier siècle après Jésus-Christ au Pays basque. On y trouve des arômes de fraise, de cassis, de prune, de poivron, de mousse et d’eucalyptus. Il se développe sous les climats tempérés. Moins tannique que son petit frère le cabernet sauvignon : on peut le déguster en mono-cépage, mais aussi l’associer au merlot par exemple pour des vins frais comme sur les AOC Pomerol et Saint-Émilion dans le bordelais. On en trouve aussi dans le Val de Loire et dans d’autres pays du monde comme la Hongrie, le Chili, aux États-Unis ou encore en Afrique du Sud.

Chez Chamvermeil ?
Francs-Côtes de Bordeaux 2016 : 75% Merlot, 15% Cabernet Franc, 10% Cabernet Sauvignon
Saint-Émilion 2013 : 70% Merlot, 30% Cabernet Franc
Bordeaux rosé, Cœur de Rose 2019 : 75% Merlot, 20% Cabernet Franc, 5% Cabernet Sauvignon

Les blancs

Le sémillon :

Ce cépage blanc qui serait issu de la région bordelaise et plus particulièrement du Sauternais, aime les climats océaniques tempérés à doux. On lui trouve des arômes de citron, de mandarine, d’orange, de bergamote, d’abricot, de poire confite, de figue, de tilleul ou encore d’acacia. Le sémillon est très sensible au botrytis, la « pourriture noble » qui permet aux raisins de se concentrer en sucre, technique utilisée pour fabriquer des vins liquoreux, comme le Sauternes dans la région bordelaise. Ce cépage n’aime pas la solitude, on le retrouve assemblé avec le sauvignon par exemple pour produire des vins secs et doux à fort potentiel de garde comme les Pessac-Léognan. En France on s’en sert pour fabriquer aussi l’Entre-deux-Mers ou les Côtes-de-Provence. Il est aussi cultivé à l’étranger, notamment en Australie où il est très prisé dans la confection des blancs de la Hunter Valley et de la Barossa Valley.

Chez Chamvermeil ?
Sauternes 2014 : 70 % Sémillon, 20% Sauvignon blanc, 10% Muscadelle
Graves blanc 2019 : 60% Sémillon, 40% Sauvignon blanc

Le sauvignon

C’est le cépage blanc aromatique par excellence. Il serait né dans la région de Bordeaux, plus précisément dans l’aire viticole des graves. Le sauvignon aime les climats tempérés pour exprimer ses forts arômes (végétaux et floraux) le plus subtilement possible. Il peut être assemblé au sémillon, notamment dans le Bordelais mais se déguste aussi en mono-cépage. Ce vin est plutôt conservé dans des contenants inertes, le chêne écrasant facilement ses saveurs. Ce cépage est souvent bu jeune ce qui permet de conserver sa fraîcheur mais peut être aussi utilisé pour fabriquer des liquoreux comme le sauternes. Très aimé des consommateurs : on en trouve beaucoup dans la Loire mais aussi beaucoup en Nouvelle-Zélande et Australie.

Chez Chamvermeil ?
Bordeaux blanc 2019 : 68 % Sauvignon blanc, 32 % Sémillon
Graves blanc 2019 : 60% Sémillon, 40% Sauvignon blanc

Les cépages moins connus

Parmi les autres cépages moins connus mais autorisés dans le Bordelais on retrouve parmi les blancs : la muscadelle que l’on associe aussi au sauvignon et au sémillon, l’ugni blanc utilisé notamment pour la production de cognac et d’armagnac, le colombar, cépage charentais historique, le merlot blanc utilisé dans l’appellation Pineau-des-Charentes et enfin le mauzac et l’ondenc. Chez les rouges on retrouve le petit verdot, cépage délicat et fragile que l’on retrouve dans certains grands crus du Médoc, le carménère, oublié dans le bordelais mais devenu cépage emblématique du Chili et enfin le malbec que l’on appelle aussi le côt, autrefois très répandu en France et aujourd’hui incontournable en Argentine.

Chez Chamvermeil ?
Saint-Estèphe 2017 : 48% Merlot, 47% Cabernet Sauvignon, 5% Petit Verdot
Margaux 2017 : 50% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot, 5% Petit Verdot
Sauternes 2014 : 70% Sémillon, 20% Sauvignon blanc, 10% Muscadelle